Joins-toi à l'infolettre de PROUD !

Inscris-toi afin de recevoir du contenu exclusif, des conseils alimentaires ou sur l'entraînement, des recettes et plus encore, GRATUITEMENT!

    We respect your privacy. Unsubscribe at any time.

    Comment se sortir d'un plateau à l'entraînement

    Si tu t'entraînes depuis un bon moment et que tu ne vois toujours pas de résultats, tu pourras peut-être commencer à te poser des questions. Il y a de fortes chances que tu aies atteints un plateau, mais comment peut-on s'en sortir ? On a 3 petites choses à te présenter que tu dois absolument savoir pour sortir d’un plateau à l’entrainement !
    Premièrement, il est temps pour toi de changer ta routine/plan d’entraînement. En effet, il ne faut pas oublier que l’entrainement subit par ton corps est perçu comme un stress à surmonter. Le corps s’adapte au stress que tu lui présentes à chaque semaine et, il finira éventuellement par s’accommoder. En général, les accommodations à l’entraînement surviennent entre 4 et 6 semaines, il est donc intéressant de changer les paramètres d'entraînement avant de connaître une baisse de régime dans tes entrainements.
    Deuxièmement, choisis un entraîneur compétant dans sa programmation et sa périodisation. Une bonne programmation/périodisation te permettra d’éviter des plateaux récurrents à l’entraînement et de te garder motivé à t’entraîner. De plus, une bonne périodisation sur le long terme te permettra d’établir des objectifs durables et soutenables, en plus d’éviter des blessures de sur-sollicitation.
    Une bonne périodisation de l’entraînement dépeint le concept de surcharge et d’adaptation (récupération) ; en stressant le corps sur une période de temps, le laisser se reposer et en le re-stressant pour graduellement construire de la masse musculaire ou d’autres qualités athlétiques, cela s’appelle le phénomène de surcompensation. La plupart des programmations vont se faire sur une période d’un an qu’on appelle un macrocycle. Le but d’une bonne programmation est d’avoir plusieurs blocs (mésocycle) dans une année ou l’on peut développer plusieurs qualités musculaires, tout en gardant ton objectif principal en tête.
    Troisièmement, il ne faut pas oublier que plus tu accumules des années d’entraînement, plus il sera difficile d’aller chercher des adaptations à l’entraînement. Lorsque nos qualités neuromusculaire et cardiovasculaire ont atteint leur presque potentiel, il est normal d’arriver à un plateau et souvent, il est très difficile de se sortir de celui-ci rendu à un niveau élevé. Prenons par exemple des haltérophiles qui vont travailler pendant des années pour réussir à soulever 2-5 lbs de plus sur leur barre. Même chose pour les sprinteurs, des mois d’entraînement pour réussir à gagner des millièmes de secondes sur leurs courses.
    Il s'agit donc d'être patient, d'aimer son entraînement et d'apprécier le processus.  Garde en tête ces 3 points importants et n'hésite pas à demander l'avis d'un professionnel pour t'encadrer. Ce qui est essentiel dans ton entraînement, c’est de voir la big picture !


    Par Félix-Antoine Bergeron