Joins-toi à l'infolettre de PROUD !

Inscris-toi afin de recevoir du contenu exclusif, des conseils alimentaires ou sur l'entraînement, des recettes et plus encore, GRATUITEMENT!

    We respect your privacy. Unsubscribe at any time.

    La relation entre l’activité musculaire et l’intégrité des articulations

    L’activité physique (activité/renforcement musculaire) en 2021 est underrated. Je t’explique pourquoi. 

     

    L’activité ou les exercices ayant pour effet de mettre de la tension dans un muscle sont littéralement dans les mécanismes les plus efficaces pour la prévention de blessures ainsi qu’une bonne santé articulaire.

     

    Prenons, par exemple, l’arthrose ; c’est-à-dire la dégénérescence du cartilage entre deux articulations. Une bonne planification de renforcement musculaire combinée avec une bonne biomécanique de mouvement ne pourra jamais renverser la condition d’arthrose, mais en limitera grandement les conséquences. C’est pour cette raison que l’on conseille fortement aux gens le mouvement comme thérapie plutôt qu’une chirurgie. 

     

    L’activité physique (musculaire) a pour effet de prévenir des maladies comme l’ostéoporose, qui est la dégénérescence des tissus osseux. On observe qu’après l’âge de 65 ans, 30% des femmes y sont touchées par des fractures importantes et que cette statistique augmente significativement autour de 70% pour les femmes de 80 ans et plus. Heureusement, grâce aux contraintes mécaniques induites par l’activité musculaire aux tissus osseux, il est également possible de prévenir des problèmes comme des fractures dues aux chutes. 

     

    L’activité musculaire peut également prévenir la santé et l’intégrité des tendons musculaires. Quelqu’un présentant des troubles musculosquelettiques, c’est-à-dire tous symptômes et atteintes qui touchent les nerfs, les tendons, les muscles et les ligaments pourraient bénéficier d’un entraînement visant le renforcement des tendons. 

     

    Tu voudrais améliorer ta condition musculosquelettique ? Viens nous voir chez PROUD ! 

     

    Par Félix-Antoine Bergeron