Joins-toi à l'infolettre de PROUD !

Inscris-toi afin de recevoir du contenu exclusif, des conseils alimentaires ou sur l'entraînement, des recettes et plus encore, GRATUITEMENT!

    We respect your privacy. Unsubscribe at any time.

    Voici 5 bienfaits de l'entraînement sur votre corps

    1. Les muscles deviennent plus vascularisés

    Lors d’un entrainement, les muscles sollicités ont une demande en substrat énergétique et en oxygène plus élevé pour fournir l’énergie nécessaire. Sur le long terme, le corps produit un système capillaire plus grand, ce qui permettra un apport optimal aux muscles.

     

    2. Augmentation des mitochondries

    Les mitochondries servent à la production d’adénosine triphosphate (ATP). L’ATP quanta elle est la source d’énergie principale dans la plupart des processus cellulaires. En d’autres mots, avoir plus de mitochondries augmente la création d’énergie par notre corps. 

     

    3. Meilleure commande moteur

    Avec le temps, le corps s’adapte aux mouvements répétés et crée un patron moteur qui facilitera l’utilisation des muscles et de l’ensemble de ces fibres musculaires. La tâche devient donc plus facile à exécuter et demande moins de concentration pour la faire. Cependant, il faut s’assurer d’avoir une bonne technique pour ne pas enregistrer un patron moteur néfaste à votre santé. 

     

    4. Meilleure gestion du stress

    Lors de l’activité physique des hormones comme l’endorphine et la dopamine. Ces hormones permettent de réduire l’anxiété, augmentent la qualité du sommeil, et augmentent la sensation de plaisir. 

     

    5. Aide à prévenir les maladies chroniques comme le diabète de type 2 

    Le diabète de type 2 consiste à devenir résistant à l’insuline. Notre pancréas ne sécrète plus suffisamment d’insuline pour pallier le problème et le niveau de glucose dans le sang devient trop élevé. L’exercice permet d’apporter plus de sang aux muscles qui eux capteront du glucose pour remplir leurs réserves. Avec l’augmentation de la masse musculaire, il y a plus de récepteurs pour capter le glucose (GLUT4), plus d’espace pour entreposer le glucose (en glycogène), et plus de récepteur à l’insuline.